News - République Tcheque


Vendredi 23 mai 2014 5 23 /05 /Mai /2014 08:22

urne-elections-conseillers-consulaires-tchequie-copie-1.jpg La campagne pour l'élection des conseillers consulaires touche à sa fin et Prahoo est fier d'avoir pu la couvrir en vous faisant découvrir les services consulaires avec l'Interview de notre Consule, le rôle de conseiller consulaire et les programmes des candidats. Enfin cette semaine, vous avez pu découvrir les têtes de listes par le biais d'interviews (une seule sur les quatre n'a pas répondu à mes questions), seul(e)s candidat(e)s véritablement appelés à être élu(e)s (sauf score exceptionnel) et cela vous aidera je l'espère à faire votre choix.

 

Certains ont d'ailleurs déjà fait leur choix en votant par Internet. Selon les chiffres du ministère, 274 d'entre vous ont utilisé ce moyen pour voter, faisant de la République tchèque, avec 14,5 % de participation en ligne, le deuxième pays où la participation est la plus élevé derrière le Danemark (avec 14,6 %). Pour ces élections la participation globale ne dépasse pas 7,08 % ce qui est le plus mauvais taux depuis que le vote en ligne existe. J'ai critiqué il y a quelques jour un système qui n'inspirait pas confiance mais il est certain que les raisons de cette forte abstention sont multiples.

 

Reste le vote à l'urne qui aura lieu ce dimanche, dans les locaux de l'ambassade de France de 8h à 18h. Le Palais Buquoy hébergera deux bureaux de vote ce jour là. L'un sera ouvert pour l'élection des conseillers consulaires et l'autre pour l'élection des députés au parlement européen. Vous me retrouverez dans le second bureau ou j'assurerais le rôle d'assesseur. Mais avant cela, il est opportun de me présenter et d'expliquer ma motivation à couvrir cette campagne.

 

 

alix-copie-2.jpg Arrivé à Prague en juin 2012, je sortais d'une campagne électorale où j'étais remplaçant d'un candidat sur la 4ème circonscription des français établis hors de France. Cette campagne était passionnante et j'ai découvert beaucoup de réalités et de besoins des français à l'étranger. Cela m'a encouragé à poursuivre mon engagement politique. J'ai par exemple suivit la réforme de la représentation des français à l'étranger et je me suis préparé pour être candidat au poste de conseiller consulaire. Hélas, n'ayant pas préparé cela en équipe, je n'ai pas pu déposer de liste. Qu'à cela ne tienne, j'ai utilisé ma préparation et mon temps à essayer de faire passer l’intérêt que j'avais pour ce scrutin et la vie de la communauté française en République tchèque. J'espère en avoir motivé quelques uns d'entre vous à aller voter ce dimanche.

 

Alix

Réagissez et laissez un commentaire
Voir les 1 commentaires

Mercredi 21 mai 2014 3 21 /05 /Mai /2014 19:59

Pouvez vous vous présenter ?

 

guillaume-eloy-ump-copie-1.jpg J’ai 47 ans, je suis marié à une Slovaque qui a grandi à Prague et aux Etats-Unis, je suis l’heureux papa de trois enfants franco-tchèques (les deux ainés ont effectué toute leur scolarité au Lycée Français de Prague et notre petite dernière est inscrite pour la rentrée prochaine). Je vis en République tchèque depuis 22 ans, à Prague.

Je dirige une société que j’ai créée en 1999 et qui compte aujourd’hui une quinzaine de collaborateurs dans les secteurs de l’immobilier et de la construction en République tchèque, je suis passionné d’architecture et en particulier de restauration de batiments anciens.

 

 

Pourquoi vous présentez-vous à cette élections des conseillers consulaires ?

J’aimerai faciliter la vie des Français qui résident en République tchèque et ma connaissance du pays me permet de venir en aide aux nouveaux arrivants.

Le sens nouveau que prennent les thématiques des français établis hors de France est pour moi un atout : la politique européenne ne peut se penser sans le niveau national et local. Vivre à l’étranger, c’est aussi garder ses droits et ses devoirs de citoyen français dans une Europe nouvelle et les conseillers  consulaires en sont les porte-paroles locaux. 

 

 

Le poste de conseiller consulaire est nouveau, comment comptez-vous exercer ce rôle ?

Le rôle des conseillers consulaires sera très local, ils seront un peu l’équivalent des conseillers municipaux en France.

Ils auront un rôle de relais de proximité auprès de l’Ambassade et du Consulat. Ils doivent etre aussi un véritable acteur pour la mise en place des politiques en faveur des Français de l’étranger : enseignement, emploi et formation professionnelle, aides sociales, etc.

Ensuite, ils pourront faire remonter les différents problèmes rencontrés directement auprès des conseillers AFE ou des sénateurs (ils éliront parmi eux  les représentants à l’AFE et  les 12 sénateurs des Français établis hors de France).

conseillers-consulaires-ump     

 

Les élections AFE ont toujours eu une faible participation, pensez-vous que cette élection attirera les électeurs ?

D’abord il y a une communication efficace du Consulat, et pour la première fois la possibilité de voter par internet, ou à l’urne le 25 mai en meme temps que les élections européennes.

En rencontrant un très grand nombre de Français de République tchèque, j’ai noté un véritable interet pour les conseillers consulaires qui participeront de façon active à leur vie quotidienne et auront aussi une influence sur la vie politique de l’Hexagone.

Si nous augmentons, ne serait-ce qu’un peu la participation, c’est un gain pour la démocratie.

 

 

Interview recueillie par Alix

Réagissez et laissez un commentaire
Voir les 0 commentaires

Mercredi 21 mai 2014 3 21 /05 /Mai /2014 13:51

A une semaines de la première élection des conseillers consulaires, nous allons essayer de mieux vous faire connaître les têtes de liste qui seront peut être vos future représentants auprès des autorités françaises en République tchèque. Chaque jour qui nous sépare du scrutin vous présentera l'interview d'une tête de liste. Aujourd'hui : Silvano Pedretti, Conseillers consulaires indépendants.

 

 

Pouvez vous vous présenter ?

Silvano-Pedretti-candidat-conseiller-consulaire-cci.jpg En 2004, Silvano Pedretti est candidat aux élections européennes. Son mouvement, EC2009, formant une coalition avec la liste tchèque Ceskyupech, remporte un grand succès avec plus de 12 % des suffrages et trois députés au Parlement européen. L’objectif principal de sa candidature était de combattre la corruption en Tchéquie et de préparer un avenir meilleur pour les enfants de la prochaine génération.

 

Silvano Pedretti décide ensuite de participer à la vie citoyenne en représentant les Français de l’étranger, tout d’abord en tant que président de l’Union des Français de l’Étranger (UFE) puis en tant qu’indépendant.

 

 

Pourquoi vous présentez­vous à cette élections des conseillers consulaires ?

 

  • Au cours de ces dix dernières années, son travail auprès du consulat et de l’ambassade a été riche en expériences :
  • Éducation avec la Commission locale des Bourses et le Conseil d’établissement du Lycée français de Prague.
  • Comité consulaire pour la Protection et l’Action sociale (retraite, sécurité).
  • Participation au test vote électronique et à l’établissement de la Liste électorale consulaire.
  • Nombreuses rencontres, mutuellement très enrichissantes, avec des expatriés aux profils très divers.

 

Avec la réforme législative de 2013 qui crée le poste de conseiller consulaire élu par l’ensemble des ressortissants français résidant en Tchéquie, Silvano Pedretti décide de créer la liste des CCI avec une équipe dynamique et expérimentée.

 

Depuis très longtemps, il estime que les sujets qui concernent les expatriés n’appartiennent pas à un courant particulier ou à un parti politique (PS avec l’ADFE­Français du Monde, ou UMP).

 

Le poste de conseiller consulaire est nouveau, comment comptez­vous exercer ce rôle ?

 

Avec son équipe, et le soutien du sénateur Robert del Picchia, il propose en tant qu’expatrié comme vous, une véritable alternative en votant pour l’expérience locale et la liste des Conseillers Consulaires Indépendants

 

 

Les élections AFE ont toujours eu une faible participation, pensez­-vous que cette élection attirera les électeurs ?

 

Concernant le taux de participation , il est clair que les dernières élections AFE n'ont que très peu motivé les électeurs sans doute du au faible enjeu politique et au peu de communication autours de ces élections ; les élections à venir auront également le plus faible taux de participation parmi les autres types d''élections ( présidentielles , législatives , municipales, régionales...) toutefois , le taux de participation sera sans doute un peu supérieur aux précédentes élections AFE pour les raisons suivantes: 

 

  • progrès sur le vote électronique 
  • élections européennes concomitantes
  • effets nouvelles élections 
  • meilleurs communication et utilisation du digitale en progrès ( email, site web, ...)

 

On peut s'attendre à un taux de participation d'environ 30% avec une importante moitié par le vote électronique ....

 

Interview recueillie par Alix

Réagissez et laissez un commentaire
Voir les 0 commentaires

Rechercher dans Prahoo

Dessin d'Allan

Prahoo sur Facebook

Rejoins Prahoo sur Facebook pour partager tes infos de derniere minute

Syndication

  • Flux RSS des articles

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés